Share | 
 

 oriomel

View previous topic View next topic Go down 
Go to page : Previous  1, 2, 3, 4
AuthorMessage
Tim
Admin
avatar

emil qui imite leo quand il fait des signes

Pseudo(s) : retz
DDI : 2016-04-11
Âge : 18
Messages : 488
Localisation : C KI LES PUTT

PostSubject: Re: oriomel   Sun 25 Sep - 22:28


« arrête, idiot. » sa voix se faisait douce, légèrement déformée par un semblant de rire. Orion se débattait gentillement des chatouilles de Mel, un sourire aux bouts des lèvres. une bonne ambiance régnait, et Melchior tentait de réconforter son aimant, qui sortait d'une nuit troublée. des cauchemars, l'incapacité à s'endormir. se sentant apaisé de nouveau, Orion ferma les yeux, dans l'espoir de compléter ses heures de sommeil. mais très rapidement, il fut assaillit par des images terrifiantes. on le prenait par le cou, on l'envoyait valser contre les murs. il ouvrit soudainement les yeux, sentit des bras autour de lui, hurlant « PUTAIN, JE T'AI DIS D'ARRÊTER, CONNARD ! » mais son souffle se coupa lorsqu'il se rendit compte que c'est la gorge de Melchior qu'il serrait entre ses mains puissantes. rapidement, il l'attira contre lui, la voix tremblante, pour se noyer sous les excuses.


Même s'il tentait d'attraper le regard fuyant de Mel par tous les moyens, il n'y arrivait pas, et à chaque tentative ratée, c'était une barre d'énervement qui s'ajoutait à la longue pile déjà existante. À bout de patience, Orion l'attrapa violemment par les joues, l'obligeant à le regarder dans les yeux. « j'te promet que j'peux te le faire oublier. Même si tu fais que penser à lui, même si chaque fois que tu vois mon visage, son prénom te vient automatiquement à l'esprit, j'te garantis que j't'apprendrai à dire le mien à chaque seconde de la journée. » les yeux pleurant de Melchior lui transperçait le torse de toute part et Orion sentit son cœur se retourner. Jamais il ne s'était senti aussi perturbé par un simple gars. « Je sais que tu l'aimais et que tu l'aimes encore, mais il te regarde même plus. Tu vois ? Tu peux pas t'en débarrasser, mais tu peux le remplace sans t'en rendre compte. Si tu me fais confiance, j'saurai te faire m'aimer plus que tu l'as aimé parce que j'peux pas supporter l'idée d'être le remplaçant d'un fils de pute.

_________________


the love you have in you

Back to top Go down
View user profile http://whatifwerunaway.forumactif.org
Tim
Admin
avatar

emil qui imite leo quand il fait des signes

Pseudo(s) : retz
DDI : 2016-04-11
Âge : 18
Messages : 488
Localisation : C KI LES PUTT

PostSubject: Re: oriomel   Sun 25 Sep - 22:29

​- get this fucking moth out
GET THIS FUCKING MOTH OUT
LOOK AT IT
HOW UGLY IT IS
JUST TAKE IT'S LIFE AWAY
STOP FLYING YOU LITTLE CUNT
MEL HELP ME YOU GAY SHITHEAD
AAH FUCK FUCK FUCK HE'S HERE FOR RONALDO
HELP
HEEEEEEELP
I AIN'T PORTUGESE
I AIN'T A MOTH
AAAAH THEY'RE COMING FOR US
MOTHES AGAINST HUMAAAANS

ces cicatrices te définissaient. elles étaient discrètes, cachées, mais multiples et lourdes de douleur. c'était toi, simplement. tu voulais pas que les autres découvrent ce qu'il y avait au fond de toi, mais tu sais mel, moi, j'ai même pas eu besoin de chercher.
je t'ai directement compris.

« watcha wanna do
- fuck, i don't know, ron
- YOU SAID FUCK
- SHIT NO NO NO I DIDN'T
- YOU JUST SAID FUCK YOU LITTLE FAG
- NO YOU STUPID PIECE OF IOEZJODUEZIO I DIDN'T I JUST---
- OKAY LET'S FUCK
- AAAAAAAAAAAAAAAAAAH HE'S RAPING MEEEEEEE HELP »

i'm no fucking star
well, if i was just a tiny little star, lost in the universe, you'd surely be the moon
shiny, beautiful, the jewel of the universe.
the most wonderful thing that exists.

_________________


the love you have in you

Back to top Go down
View user profile http://whatifwerunaway.forumactif.org
Tim
Admin
avatar

emil qui imite leo quand il fait des signes

Pseudo(s) : retz
DDI : 2016-04-11
Âge : 18
Messages : 488
Localisation : C KI LES PUTT

PostSubject: Re: oriomel   Sun 25 Sep - 22:48


Son corps tremblait contre le sien. Mel reniflait péniblement en tentant de se controler. Il n'osait plus dire un mot ; il se contentait seulement de ce simple contact pour tout lui dire. Il aurait voulu lui dire de rester, de s'enfuir, de faire quelque chose pour s'en tirer, mais ca n'aurait été que de courtes durées et tôt ou tard, ca les aurait rattrape. Mel aurait voulu be pas se résoudre à cette seule option, et il savait que c'était inevitable. Lorsqu'il fermerait les yeux de nouveau et qu'il les rouvrirait, Orion ne sera pas la. Il ne serait plus la.


and what are you supposed to do when you got only one week left? crying? shouting? nothing, 'cause there's like this huge feeling of emptyness. you feel it in your guts, in your whole body. you look for something that can make you happy. so your search for the most important person in your life. « 'ssup Mel. » he looks at you like nothing is real. you wasn't expected so that makes you smirk. he runs to you, and takes you in his arms. « Orion what the fuck are you doing here, you're supposed to be in jail right? I mean oh god Orion--- » he touches you. and what a fucking great sensation. he hasn't touched you for days now, and that was awful. « Surprise. Yeh, that's lame, but now I'm here, i'll go to jail tomorrow, so i wanted to see you before going to Hell. » you don't answer to his touchings. it's torturous, but you don't move. you can feel his sadness. you can feel this terrible feelings. silently, you wrap your arms around his back. « I'm sorry Mel. I wish i could have done something. I'm sorry, don't cry. »

_________________


the love you have in you

Back to top Go down
View user profile http://whatifwerunaway.forumactif.org
Tim
Admin
avatar

emil qui imite leo quand il fait des signes

Pseudo(s) : retz
DDI : 2016-04-11
Âge : 18
Messages : 488
Localisation : C KI LES PUTT

PostSubject: Re: oriomel   Sun 25 Sep - 22:48


« pourquoi est-ce que tu dis toujours que tu me détestes? c'est vraiment chiant, tu sais.
- ta gueule. c'est juste plus facile à dire que 'je t'aime'. »
••••••
dans le reflet du retroviseur, orion jetta un rapide coup d'oeil pressé, comme s'il craignait d'être suivi. ses mains se resseraient fermement sur le volant, alors qu'il conduisait à une vitesse plutôt normale. il n'osait pas se perdre dans la musique. il sentait qu'il devait être attentif. peut-être était-ce la peur. ou plutôt, la crainte. après avoir déglutit, il regarda le passager du coin de l'oeil. profondément endormi, melchior était resté muet pendant toute la durée du voyage. orion ne s'en pleignait pas. il détestait être confronté aux questions, interrogations, plaintes, doutes que mel lui imposaient aux moments les plus improbables. ce silence, pour une fois, lui plaisait. très peu à l'aise, le boxeur se réjouissait de reconnaître qu'ils étaient bientôt arrivés. garant la voiture près d'une petite colline, il réveilla melchior en le secouant brusuquement par l'épaule, puis sortit. enfin libre de ses mouvements, orion étira ses bras vers le ciel, affichant une expression presque appaisée. il respirait l'atmosphère de la nuit. en réalité, il ne savait même pas quelle heure il était précisemment. c'est à peine si il pouvait dire quel jour on était. c'était sûrement parce qu'il n'y attachait aucune importance. lorsqu'il prit une nouvelle fois conscience la situation et de l'endroit où il se trouvait, ses lèvres s'étirèrent dans un sourire amusé. son amusement se diminua à la seconde même ou il sentit la main de melchior sur son épaule gauche. plissant les yeux, il se décala, de sorte à se dégager de ce contact. « je pense pas que ce soit une bonne idée. » soupir. ça faisait la troisième fois qu'il lui disait ça, donc la troisième fois qu'orion se retenait de lui dire d'aller chier. il n'en fit rien et frotta ses yeux pour s'avancer vers melchior. « si, s'enfuir avec le mec de sa soeur qui lui a foutu un gros vent lors de son mariage pour aller on-ne-sait-où, c'est une putain de bonne idée, regarde comme t'as l'air super heureux. non, c'est pas une bonne idée, mais est-ce qu'on est censés en avoir quelque chose à foutre de ce qui est bon ou mauvais? » lui cracha t-il au visage, sans pour autant hausser le ton. depuis le temps qu'ils entretenaient une relation, melchior était certainement habitué à des paroles de ce genre. d'où son détachement actuel. orion lui tourna le dos, et tendis une nouvelle fois les mains vers le ciel. un mélange de noir et de bleu, tâcheté de petits points lumineux. « tu veux pas, juste, prendre le temps de regarder ça plutôt que d'être chiant à t'inquiéter comme ça? » bien plus détendu qu'il y a quelques jours, orion se sentait différent. il avait en quelque sorte fait pause sur sa vie pour permettre ce moment, ce moment interdit qu'il voulait partager avec mel. mais ils n'avaient pas le droit, c'est pour ça qu'orion l'avait fait. cependant, melchior n'arrivait pas à partager cet état d'apaisement. il se sentait si coupable, si triste d'avoir laissé norma derrière tout ça. ça le hantait. le sourire de la jeune femme était imprimé dans sa tête. mel se précipita sur orion pour le prendre par le col. un flot d'émotions totalement indéscriptible se déversa dans ses yeux, sans qu'il puisse s'en rendre compte. « mais t'as quel âge, pour agir comme ça face à des situations qui méritent du sérieux? mais réveilles-toi, merde ! je sais pas ouvre les yeux, grandis pour une fois dans ta putain de vie, tu m'énerves avec ta passivité, avec ton "bah tant pis on verra plus tard", tu m'énerves tellement que ça commence à me brûler de partout, tu t'en rends compte avoue, tu le fais exprès. j'en ai marre de toi merde, tu le comprends ça? » face à des mots si tranchants et imprévisibles, orion ne fit rien si ce n'est rire. il haussa les sourcils, sans repousser les menaces de melchior. « alors vas-y, qu'est-ce que t'attends? éclate-moi la gueule, fais moi saigner, ça va être marrant. vas-y mel, tape-moi, casse-moi le nez, pète un câble, éclate, détruit-moi avec tes poings. » voyant que mel restait immobile, luttant intérieurement, orion se mordit la lèvre inférieure, impatient de voir si il allait céder ou non. « enfoiré. » ce simple mot sortit des lèvres, d'une voix bien plus basse et sèche que d'habitude. orion rit de nouveau, mais se retrouva surpris lorsque melchior bascula tout son poids sur lui, pour le renverser au sol. « tu fous quoi là, c'est quoi ton prob- » interrompu par ses lèvres, melchior le fit taire bien assez rapidement. melchior était fatigué de devoir parler, alors il fit place aux gestes. débarassant orion de ses vêtements, il commença à dévorer son corps peu à peu, s'énivrant de son odeur dont il ne pouvait se lasser. il fit glisser ses mains sur les hanches du boxeur, laissant trainer ses lèvres dans les recoins les plus intimes du corps de son amant, en particulier entre ses cuisses. ce dernier eut le reflèxe de couvrir sa bouche de ses mains, et alla jusqu'à se mordre le poing. non pas qu'il voulait étouffer quelconques bruits gênants, juste qu'il avait pratiquement oublié à quel point il était doué, à quel point la notion de plaisir pouvait être si paradisiaque. lorsque melchior remonta vers orion pour l'embrasser de nouveau mais avec une fougue différente, le boxeur fit pivoter leur deux corps sur le côté pour reprendre le dessus comme il en avait l'habitude. il sépara le tissu du corps de melchior pour le couvrir de caresses débordantes d'amour allant même jusqu'à son entre-jambe. l'australien, quand à lui, avait honte de chacun des bruits susceptibles de sortir de ses poumons. orion s'en délectait silencieusement, surtout lorsqu'il entra en lui, avec une violence totalement explicite et démonstrative de l'amour fou qu'il lui portait. s'appuyant sur le sol à l'aide de ses coudes pour rester au dessus de melchior, orion éxecutait ces quelques mouvements de bassins, sentant un feu d'artifice naître dans son coeur. il voulait que tout ceci ne s'arrête jamais. il ne voulait vivre que de ça.
melchior, son corps, les étoiles, la nuit.
il n'y avait que ça qui comptait.

_________________


the love you have in you

Back to top Go down
View user profile http://whatifwerunaway.forumactif.org
Tim
Admin
avatar

emil qui imite leo quand il fait des signes

Pseudo(s) : retz
DDI : 2016-04-11
Âge : 18
Messages : 488
Localisation : C KI LES PUTT

PostSubject: Re: oriomel   Sun 25 Sep - 22:49


and he will tell you how the day after a triumph feels as hollow after the day of a tragedy
he'll extinguish any chance of escape when he slaps you on your arse or kissing your nape
and he's leaving without saying bye


Orion le poussa contre un arbre, et avant que Mel n'eut le temps de se plaindre, il lui retira son short et son boxer. Son copain tentait de se débattre et de tenir difficilement ses vêtements sur lui pour empêcher Orion de faire quoi que ce soit aux yeux de tous, mais celui-ci le souleva comme une plume, et Mel entoura les hanches de l'anglais de ses jambes dans un baiser passionné. La gêne le brûlait et la peur d'être vu le consommait, et dès qu'ils faisaient une pause, à bout de souffle, Mel tentait de convaincre Orion de s'en arreter la et d'aller autre part, mais celui-ci n'en fit rien et continua à jouer avec lui. Leurs respirations se firent de plus en plus saccadées, et l'australien tentait de faire de son mieux pour ne pas faire de bruit lorsqu'Orion le pénétra rapidement et de manière répétitive. Ses hanches cognaient contre les siennes, et elles suivaient naturellement le rythme d'Orion


il faisait glisser ses pouces, lentement, sur les joues humides de melchior. il embrassa son front avec douceur, attira sa tête contre son cou. frottant tendrement son dos, il se laissait submerger par le flot de larmes. ses doigts allèrent se perdre dans ses cheveux en désordre. orion attendait juste que sa voix paniquée se calme, que ses petits gémissements liés à ses pleurs s'arrêtent. sans rien ajouter, il le porta jusqu'à son lit, et lui retira son t-shirt, calmement. il passa le bout de ses doigts sur les plaies naissantes du torse de melchior, rentrant en contact avec le liquide rougeâtre qui s'en échappait. orion désinfecta chacune de blessures, ne prettant aucune attention au visage de mel affecté par la douleur. lorsqu'il eut terminé, il allongea son amant sur son lit, le recouvrant de sa couverture. restant accroupi près du bord du lit, il caressait simplement le visage du jeune homme blessé. son attitude était en parfait contraste avec son esprit.
il voulait tuer le père de mel.
lui arracher les organes.
le contempler lorsqu'il hurle de douleur.
lui faire subir tout ce qu'il a fait subir à son fils.
mais il n'en fit rien.
il restait là, silencieux, essayant d'apaiser la personne qu'il aimait tant.
c'était tout ce qui comptait.


Orion posa sa main sur la hanche de Mel et approcha son corps du sien, les lèvres à son oreille. « t'y as réfléchi ? », lui demanda-t-il d'une voix douce et pleine de charmes. Ses mains se baladèrent sur le torse nu de Mel, rodant au niveau de ses fesses, et il se plaisait à etre touche de la sorte dans le plus grand des secrets. « je sais pas. on verra. » l'australien le regarda droit dans les yeux, las de sa journée, et déposa un léger baiser sur sa joue. Orion l'enlaca, plein d'amour à son égard. Jamais ils n'oseraient s'avouer en face qu'ils s'aimaient.

_________________


the love you have in you

Back to top Go down
View user profile http://whatifwerunaway.forumactif.org
Tim
Admin
avatar

emil qui imite leo quand il fait des signes

Pseudo(s) : retz
DDI : 2016-04-11
Âge : 18
Messages : 488
Localisation : C KI LES PUTT

PostSubject: Re: oriomel   Sun 25 Sep - 22:50


Melchior tournait furtivement la tête de droite gauche; désespérément à la recherche du boxeur, qui s'était éclipsé quelques instant avant le moment propice de la demande. En hésitant lors de la réponse qu'il devait donner, il sentit les mains de Norma le presser et son regard lui dire ne regarde pas ailleurs. Melchior était presque tremblant. Le sang tambourinait dans ses veines, qui se répercutait dans son corps, et il lâcha brusquement les mains de sa fiancé et la regarder d'un air désolé en s'excusant, s'excusant encore et encore avant de s'enfuir en courant, à la poursuite de son amant. Et il était la, en plein milieu du trottoir, plante comme un idiot à regarder les parages dans l'espoir de le trouver.
Lorsque Mel trouva Orion, il se tenait droit face au soleil, la tête basse, les poings serrés. Mel s'approcha délicatement de lui, et posa ses mains sur ses poings, qui se déplièrent progressivement en reconnaissant son toucher. "Qu'est ce que tu fous là? Retourne auprès de Norma, t'emmerdes pas pour un petit con." Leurs doigts s'entre lacèrent, et Mel posa sa tête sur le dos bien bâti de son homme, à bout de souffle. "J'ai pas pu. J'ai pas pu lui dire oui." Orion serra les doigts de l'australien au point de les faire craquer. "retournes-y, dis leur que t'avais juste soudainement envie de pisser."
(...)
Mel s'agenouilla devant Orion et lui prit la main. "Orion O Shea. Voudrais tu m'épouser ?"
palalallalalala blowjob
tout ce blanc, les gens bien habillés, la bonne atmosphère, le soleil rayonnant, le ciel bleu et le chant encombrant des oisillons complètant votre soi-disant bonheur. allez-y, soyez heureux, vive les mariés.
ça me dégoûte.
j'hésite entre mourir, vomir, et tuer. putain, j'ai même fais l'effort de mettre un connard de costume, je déteste ça, ça serre, j'ai l'air d'un con. et c'est tuant, c'est vraiment tuant de faire semblant. ça va faire des années que je mens à ma propre soeur, j'en ai rien à foutre, c'est incroyable. la dernière chose qui me préocuppe aujourd'hui, c'est bien votre putain de cas. j'ai redouté ce jour plus que je redoute la mort de quiconque sur cette terre.
je déteste tout. à partir de maintenant, je déteste tout ce que j'ai sous les yeux. il n'y a pas UNE personne qui mérite mon affection dans cet endroit à la con. si vous saviez, bande d'enculés pathétiques, si vous saviez comment je vous tue dans ma tête.
c'est juste impossible. je peux pas rester ici. je vais finir par de devenir fou, un animal incontrôlable, prêt à tuer tout ce qui bouge. sans réfléchir plus que ça, je me lève d'un seul coup, et j'me tire d'ici. je sais même pas où je vais, je sais même pas où je marche, mais je refuse tout. je peux pas penser. qui est capable de penser, avec un coeur aussi pietiné, brûlé, détruit, éclaté en des milliers de morceaux? personne putain de sa race, personne. on me prend pour un con depuis le début, depuis que j'ai eu la malchance de naître. c'est la vie. sale pute.
je vais gerber. je vais gerber. je peux juste baisser la tête, serrer les poings, contenir une éventuelle tentative de suicide? résister, me battre, ignorer les centaines de contusions sur mon âme. tant. pis.
et voilà, et voilà, je dois être aimanté à ce sale .. ce sale idiot, pas foutu de me détruire le coeur jusqu'au bout. mais qu'est-ce qu'il branle. pourquoi il est là. pourquoi il me touche, pourquoi il me regarde comme ça. mais arrête merde, arrête, arrête de me rendre aussi fou. je me suis promis de pas te baiser avant ton putain de mariage, alors arrête. je peux pas m'empêcher d'entrelacer mes doigts dans les siens, un contact si infime m'avait manqué, c'est atroce, je vais en mourir un jour. « j'ai pas pu. j'ai pas pu lui dire oui. » tu mens. tu mens, hein? c'est obligé. pas d'autres solutions. y'a rien de bon qui reste avec moi. rien. alors pourquoi t'es encore là mel, je déteste ça, va-t-en, je vais exploser d'amour, dégage bordel.
qu'est-ce que tu fais.
mais qu'est-ce que tu fais crétin, relève toi, tu veux que je t'écrase la gueule, tu vas me sucer, tu fais quoi là?
« orion o'shea. voudrais-tu m'épouser? »
sale con. sale con. sale con. sale con. sale con. sale con. sale con. sale con. sale con. sale con. je te hais. je te déteste plus que je déteste cette journée entière. je vais t'éclater. vraiment.
...
moi aussi, j'suis un menteur.
t'as certainement pu le voir, vu comment je te prends dans mes bras, vu comment je te serres contre moi. j'ai pas envie de répondre à ta question. je veux juste pouvoir t'aimer librement pour la première fois de ma vie merdique. posant mon front contre le tiens, j'ai senti mon coeur trembler. « putain de merde, c'est tellement gay. mais tu connais déjà la réponse, non? » là-dessus, j'ai pas pu résister, je l'ai embrassé sans même contenir mes émotions.
je déteste cette dévotion.
je déteste cette folie furieuse qui m'anime quand je te vois.
je déteste cet érotisme qui s'échappe de ton corps quand tu veux me provoquer.
je déteste cette passion avec laquelle je te désire.
je déteste tout. mais je t'aime.
je t'aime plus que je déteste. je t'aime. je t'aime. je t'aime. je t'aime.
je t'aime, melchior.


it's okay.
it's okay, mel.
it's okay if you came for her.
it's okay if you spend hours with her at the phone.
it's okay if you ask here for a drink.
it's okay if you make her laughing.
it's okay if you look at her like that.
it's okay if you hold her hand like that.
it's okay if you look at her ass.
it's okay if you scream her name.
it's okay if you fuck her.
it's okay if you make her cum.
it's okay if you jerk off to her.
it's okay if you kiss her everywhere you can.
it's okay.
i don't care anymore.
i don't fucking care.
i said.
i. don't. care. i said it for fuck's sake so why does it hurts I DON'T CARE I WON'T CARE i don't wanna get hurt again please make it stop, make it stop, i'm tired of this feeling, i don't care, i'm tired, i'm tired, i'm tired.
______
that's not how it works. that's not how it is supposed to be. you can't just, come here, fuck my ass, leave, and come again when your dick is hungry. well in fact you can because i might like it--- NO. stop it. i'm not a fucking sexual slave or whatever, i don't know if you mean it, but that's how i feel man, i don't know if you have an idea of what is like. i'm tryna be faithful even if we're not together. but when i know you're with her, your official GIRLFRIEND, i feel like a jerk and i wanna fuck somebody to make me feel better. and it's lame. it's fucking lame. 'cos i need the love too. so just choose mate. just, say it. say it. "i don't need you orion", say the words, say it, because i'm gonna rape you if you don't.

_________________


the love you have in you

Back to top Go down
View user profile http://whatifwerunaway.forumactif.org
Finn

avatar

Pseudo(s) : YUTz
DDI : 2016-04-11
Messages : 343
Humeur : you'll regret it later

PostSubject: Re: oriomel   Sat 22 Oct - 21:00

orion regardait les personnes autour de la table, une à une. sa mère, un inconnu, sa petite sœur, melchior. le plat total pesait, faisant soupirer le boxeur pour la énième fois. son idiote de mère finit finalement par ouvrir la bouche, pour vociférer des questions toutes faites, inutiles, destinées uniquement à combler le vide. norma riait et pouvait joindre la conversation : après tout, le sujet était son "petit-ami". ce dernier était réceptif et souriant, l'exact opposé d'orion, qui ne faisait visiblement aucun effort pour rendre ce repas bancal plus agréable. "so, melchior, what are you doing in your life?", demanda t-elle. orion roula les yeux au ciel. "well, currently, i'm working as (...)" l'anglais crut mourir d'ennui. il regardait l'australien du coin de l'oeil, un sourire en coin s'installant discrètement sur ses lèvres. subtilement, il vint glisser ses mains dans le pantalon de melchior, entre ses cuisses précisément. ce dernier se raidit d'un seul coup. "(...) but now i'd likE TO---- !" la mère d'orion haussa un sourcil, intriguée. "what's wrong? is everything alright?" essayant de paraître le plus naturel possible, l'australien déglutit et fit de son mieux pour ignorer la sensation de brûlure qui s'éveillait de son bas ventre. l'air totalement innocent, orion agitait sa main tout en faisait mine de s'intéresser à ce qui se passait autour de lui, alors qu'il se délectait simplement de la difficulté avec laquelle melchior articulait. lorsque celui-ci sembla arriver au bout de ses capacités, et qu'une intonation suppliante était détectable dans sa voix presque tremblante, orion retira sa main d'un seul coup, se levant. "so. who wants some dissert?" il regarda son amant un bref instant, lui faisant clairement comprendre qu'il n'allait probablement pas s'arrêter à ça.

_________________


it's a filthy goddamn world we live in.

Back to top Go down
View user profile
Sponsored content




PostSubject: Re: oriomel   

Back to top Go down
 
oriomel
View previous topic View next topic Back to top 
Page 4 of 4Go to page : Previous  1, 2, 3, 4

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
everything you've come to expect :: 
kiss me properly and pull me apart
 :: développement :: melorion
-
Jump to: