Share | 
 

 l o s t it trying » ft. orion

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
Tim
Admin
avatar

emil qui imite leo quand il fait des signes

Pseudo(s) : retz
DDI : 2016-04-11
Âge : 18
Messages : 488
Localisation : C KI LES PUTT

PostSubject: l o s t it trying » ft. orion   Sat 11 Jun - 15:57



Lost it trying
what can i say now? i gave it and get out


tu regardais le sol comme s'il y avait quelque chose à voir. des capsules de bière, des filtres, des clopes, ils étaient tous le passage des gens qui avaient foulés ce sol, et qui ont finit par se tirer en balançant leurs merdes loin d'eux.
t'étais la même. un con qu'on avait jeté dehors parce qu'il avait merdé. y'avait pas d'explications, ni d'excuses, la question était déjà tranchée pour toi : on t'a dégagé.
le ciel commençait à tomber lorsque t'as fini dehors. tu voyais les étudiants rentrer chez eux, les écoliers sortir dans leurs jardins pour une heure de jeu, et toi, tu les regardais du coin de l'oeil, assis sur le trottoir de la grande rue, à attendre. attendre que tes parents changent d'avis. attendre que tes parents te ramènent au chaud à l'intérieur. t'avais beau tenté de les appeler, ils ne répondaient pas, et ta batterie se vidait de plus en plus vide au fur et à mesure que le temps passé. il faisait nuit maintenant, et toujours aucune nouvelle de ta famille. tu ne pouvais appeler personne. il était vingt-trois heures passé, tu savais que tous tes potes dormaient déjà, ou alors ils faisaient comme si mais étaient dans l'impossibilité de sortir, de te sauver. l'air glacé du soir te souffla dans les cheveux, et tu sentis un frisson te parcourir le long de l'échine.
il fallait que tu bouges.
armé d'un simple manteau, tu t'es mis à marcher le long du trottoir, en regardant les passants d'un oeil avide, parce que tu savais qu'eux auraient un endroit où rentrer. pas toi. c'était pas ton jour. hier aussi. avant-hier non plus. Tom avait disparu. Une boule te monta à la gorge. Norma et toi étiez en froid. Ton coeur se serra soudainement. Tes parents t'avaient jeté dehors. Les larmes attendaient déjà aux coins de tes yeux. Tu baissa la tête en continuant d'avancer, mais bientôt, tu pouvais plus tenir debout.
Pris de secousses, tu tentais vainement de retenir tes larmes et un son rauque sortit de ta gorge. Putain j'peux pas j'peux je peux pas tenir comme ça, quelqu'un quelqu'un quelqu'un à contacter, Norma Tom Maman Papa c'est mort, j'ai personne personne personne
sauf Ron.

Même si t'étais sur le point de mourir de froid, même si tu sentais plus ton crâne, tu te força à le chercher dans ton répertoire, et t'appuya douloureusement sur son nom pour poser ton oreille gelé sur ton téléphone. Sans même attendre d'entendre sa voix, tu lui jeta d'une voix brisée ;

« Ron Ron Ron Ron putain Ron je je, j'ai besoin de toi, je sais plus quoi faire Ron aide-moi. »


Code ©Reitz



_________________


the love you have in you

Back to top Go down
View user profile http://whatifwerunaway.forumactif.org
Finn

avatar

Pseudo(s) : YUTz
DDI : 2016-04-11
Messages : 343
Humeur : you'll regret it later

PostSubject: Re: l o s t it trying » ft. orion   Sat 11 Jun - 16:38



Lost it trying
just sit back and relax one time, clear your mind


ta gueule. fermes ta putain de gueule, norma. j'en ai rien à foutre de tes soucis de connasse, de tes problèmes mineurs. tu t'dis que ça t'bouffes, tu m'dis quand t'en peux plus, et moi j'te regarde, las, fatigué de devoir entendre ta putain de voix. puis tu viens m'dire que ça va pas trop avec mel, alors pour pas faire l'mec bizarre, j'réagis pas, j'continue d'manger et de faire comme si j't'entendais pas. t'enchaînes en m'disant que j'ai pas l'air bien ces derniers temps, alors pour la première fois depuis le début de la conversation, j'me tourne vers toi. et j'fais pas vraiment d'efforts : j'te regarde mal. putain, norma, ça va jamais et tu l'comprends que maintenant? « depuis quand t'en as quelque chose à branler de c'qui peut m'arriver, hein? » tu t'tais et je profite de l'agréable son du silence. j'décide de me lever, d'enfiler une veste et d'embrasser très rapidement ton front. j'te déteste pas norma, non, j't'aime de tout mon coeur de bâtard, c'est juste que tu m'as sérieusement cassé les couilles. « j'sors. à plus. » j'passe vite devant les deux animaux qui m'servent de parents et voilà, j'passe la porte, et là, putain, enfin, de l'air frais. la pluie me salue, et moi je soupire, d'aise, sûrement. les étoiles se découvrent à peine. j'me sens dans mon élément, loin des plaintes, loin des problèmes. j'suis fais pour vivre dans la nuit, c'est tout. j'me suis à peine rehabitué à l'atmosphère du soir que j'me sens déjà dérangé : mon téléphone vient perturber tout c'que j'trouvais harmonique jusqu'à maintenant. mais quand j'vois le nom sur l'écran, j'arrête de râler. je décroche rapidement et j'écoute. putain, mel, m'fais pas ça. c'te ton de voix, ces mots emmêlés. t'es même pas devant moi mais j'peux percevoir tout l'malheur du monde en toi. « calme-toi mel. j'suis là, ok? faut que tu me dises où t'es. respires, calme-toi, j'te promets que j'suis là. » j'garde le téléphone contre mon oreille, et j'avance. c'est ta voix seule qui m'guide. j'sens que t'es à deux doigts de pleurer, et ça m'brise le coeur pour la centième fois consécutive. j'ai pas l'droit de le laisser. j'pourrais jamais. il m'indique maladroitement sa position, alors j'galère, j'sais à peine où j'suis, la pluie m'brouille et les lampadaires sont mes seuls repères. et puis quelques minutes plus tard, j'distingue cette silhouette que j'ai apprise par coeur. j'm'en approche, je manque de jeter mon téléphone par terre et j'viens te serrer dans mes bras. ton odeur, ton corps tremblotant, tes vêtements trempés. tout m'submerge, et, et, et,... merde. merde, j'te donnerais tout, mel. pour que tu sois heureux, j'te donnerais tout. « ça va aller mel. regardes, j'suis là. t'es pas seul. tu l'seras jamais. » j't'enveloppe, des mes bras, de mon amour. j'veux faire disparaître tout ce qui t'attristes. et j'y parviendrais. j'nous décale rapidement sous un morceau de toit, de manière à c'que la pluie arrête de nous faire chier. « tu peux m'parler mel. j'partirais pas. »


Code ©Reitz


Back to top Go down
View user profile
Tim
Admin
avatar

emil qui imite leo quand il fait des signes

Pseudo(s) : retz
DDI : 2016-04-11
Âge : 18
Messages : 488
Localisation : C KI LES PUTT

PostSubject: Re: l o s t it trying » ft. orion   Sat 11 Jun - 16:55



Lost it trying
what can i say now? i gave it and get out


il est là putain il est là enfin putain que oui, c'est bon c'était fini cette solitude qui te torturait jusqu'au bout de tes os. sa voix, c'était la seule, la seule et unique à pouvoir te réconforter en un seul son, tu l'entends qu'il sait que ça va pas et même si tu veux te retenir, tu peux juste plus. T'éclates en sanglots et tu t'accroches désespérément à lui, en tentant de cacher ton visage pourri par les larmes.

« Ron, Ron j'y arrive pas, j'y arrive plus. J'ai juste trop mal, même quand je veux faire quelque chose de bien, pour tout arranger, y'a un truc qui me revient à la gueule sans prévenir et et même si j'me retiens c'est juste pour me faire encore plus mal après, Ron Ron Ron putain je veux plus j'en ai marre j'en ai marre de tout, j'en ai marre d'eux, j'en ai marre de moi, à chaque fois je merde, à chaque fois je dois chercher tout seul une putain de solution pour tous alors que j'veux juste crever. »

tu t'sentais plus, ton visage était brûlant, le t-shirt d'Orion mouillé par la pluie et tes larmes, ton souffle était rapide et saccadé, ton coeur tambourinait dans ton esprit et tu savais plus comment t'y prendre, comment faire, respirer parler regarder, tout devenait une souffrance à tes yeux brouillés par l'eau.
Tom était plus là pour te rassurer et te faire rire et t'emmener t'amuser pour te changer les idées, tu pouvais pas rire parce que le sien ne ferait pas écho au tien, et tu la sentais cette plaie béante dans ton coeur, preuve de son absence. et puis Norma qui en rajoutait encore à t'embrouiller pour des conneries, conneries que tas declenché sans le vouloir, et t'avais beau te justifier par tous les moyens, elle te regardait de ses yeux capricieux, comme si elle voulait que tu la supplies de revenir vers toi, comme si elle attendait ce je t'aime si dramatique qu'elle aimait, et oh tes parents, tes parents, qu'est-ce que t'aurais pu leur faire pour qu'ils te rejettent de cette manière? si ç'aurait été une blague de deux minutes, tu aurais ri d'en avoir eu peur mais maintenant, c'était trop, parce que c'était vrai de vrai et que t'avais plus personne sur qui compter, personne sur qui pleurer.
Et la seule personne que tu ne voulais pas appeler parce qu'elle te déchirait inconsciemment le coeur, c'était elle, c'était lui, le seul dont tu serrais le t-shirt entre tes doigts gelés pour te rassurer.

« Orion aide-moi. J'en peux plus. Je sais plus quoi faire. »


Code ©Reitz



_________________


the love you have in you

Back to top Go down
View user profile http://whatifwerunaway.forumactif.org
Finn

avatar

Pseudo(s) : YUTz
DDI : 2016-04-11
Messages : 343
Humeur : you'll regret it later

PostSubject: Re: l o s t it trying » ft. orion   Sat 11 Jun - 17:39



Lost it trying
just sit back and relax one time, clear your mind


j'vais mourir, c'est pas possible, j'ai pas le droit de m'effondrer parce que ma peine est pas aussi immense que la sienne - du moins j'm'en persuade, mais le voir comme ça, bordel de merde un jour ça va m'tuer. toute la terre peut devenir triste, tout le monde peut devenir suicidaire, sauf mel, s'il vous plaît, sauf mel, j'vous en supplie putain, j'vous en supplie. ses larmes me brûlent. et tout les efforts que j'fais dans ma vie de merde, c'est pour rester fort en face de lui, pas craquer, rien montrer. j'l'écoute jusqu'au bout, le couper serait un putain d'crime. j'ai mal pour lui, tout c'qui l'affecte me rend triste. et dès qu'il a finit, j'viens dégager son visage des mèches encombrantes pour l'prendre entre mes deux mains. « j'vais t'aider. j'vais t'aider à trouver des solutions, à t'sortir des situations qui t'brisent en deux. mel, j'sais que c'est difficile et qu'ça te déchire, et crois moi, tout ceux qui t'font de la peine, j'ai juste envie de leur arracher la tête. » j'le regarde droit dans les yeux, comme si j'venais directement parler à son âme. j'me noie dans la sincérité, pour une fois que j'ai pas à mentir sur quoi que ce soit. « on peut y arriver, j'te promets qu'à deux, on peut y arriver, on peut tous les enculer. tu sais que c'est toi et moi contre la terre entière, tu sais que quoi qu'il arrive j'serais toujours derrière toi, tu sais que même si j'suis qu'un sale con, j'ai assez d'intelligence pour t'aider à atténuer tes soucis. » putain, si seulement on pouvait s'enfuir, je sais pas, sur la lune, loin, loin, dans une galaxie inconnue, juste tout les deux. personne pour venir te casser l'cul, personne pour te rappeler que ta vie n'est qu'un ramassis de déchets. c'est tou c'que j'veux : partir, très loin, rien qu'avec mel. « tu peux m'donner ta douleur, tu peux m'donner tout ce qui est trop lourd pour toi, vas-y mel, vas-y. j'peux te servir d'éclaireur, tout c'que tu veux, tout c'qui peut te soulager, te rassurer, t'apaiser. » j'mettrais mas douleur de côté. il est ma priorité. tant pis si j'risque de m'brûler, j'ai pas peur, j'ai peur de rien, rien m'fais frissonner à par l'contact de mel, j'suis fort, fort, fort. non, c'est pas vrai, j'suis rien, mais je peux faire semblant, au moins pour lui. les hommes fort ça pleure pas, ça faiblit pas, alors j'resterais comme je suis, inflexible. j'viens poser mon front contre le sien, essuyant son visage avec une tendresse qui m'est très peu familière. « dis pas qu'tu veux crever. tu m'brises le coeur quand tu dis ça. t'es la seule chose qui m'donne envie de vivre, alors dis pas qu'tu veux laisser tomber. j'te promets que tout s'arrangera. mais j'veux pas que tu meures, si tu t'éteins, j'vais être rongé par le désir de t'rejoindre, et l'enfer, c'est assez vaste. » ma voix s'calme, j'lui murmure ces choses qu'à lui. j'lui ouvre mon coeur tout pourri, encore quelque chose d'inhabituel. faut croire que mel est cette putain d'exception qui m'torture, qui vient m'détruire avec douceur. et moi j'en deviens presque masochiste, à force.


Code ©Reitz


Back to top Go down
View user profile
Sponsored content




PostSubject: Re: l o s t it trying » ft. orion   

Back to top Go down
 
l o s t it trying » ft. orion
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» Future Monture...
» Quelle est cette étoile ?
» [démonologie]Lilith, Lucifer et origine du mal
» lien d'un observatoire personnel
» [Grand champs] => M45 et NGC1499

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
everything you've come to expect :: 
rp zone
 :: now
-
Jump to: